Assureur Conseil de Proximité / مؤمن إستشاري جواري

Historique

HistoriqueLa Mutualité Agricole est une institution née au début du siècle. Elle était régie jusqu'en 1972 par les dispositions de la loi 1901 portant sur les associations professionnelles à caractère non commerciales et a but non lucratif.

Elle est issue de réunification, à partir de 1972, de trois caisses en activité, à savoir :

•  La caisse centrale de réassurance des mutuelles agricoles (CCRMA).

•  La caisse centrale des mutuelles sociales agricoles (CCMSA).

•  La caisse mutuelle agricole de retraite (CMAR).

La mutualité agricole organisée en caisse nationale et caisses régionales, conformément à l'ordonnance 72-64 du 02/12/1972, avait alors objectif la protection des biens et des personnes du monde rural et des activités connexes à l'agriculture.(Assurances agricoles, retraite et sécurité sociale agricoles).

A la faveur de la loi portant institution d'un régime unique de sécurité sociale et de retraite, l'assurance des personnes et la gestion des retraites sont transférées à la CNR en 1995.

Aujourd'hui, après que la gestion des assurances sociales ait été transférée en 1995 au régime général (CNAS, CNR …), Les assurances agricoles qui sont à l'origine de la création des premières caisses de mutualité agricole en 1903, demeurent l'activité principale de la mutualité agricole.

La Mutualité Agricole, leader incontesté pour la couverture en assurances agricoles, confrontée aujourd'hui aux transformations que connaît son environnement, à la suite de l'ouverture du marché des assurances à la concurrence, s'est attelée à répondre aux nouveaux besoins exprimés par ses sociétaires et aux exigences du nouveau paysage économique.

La Caisse Nationale de Mutualité Agricole (CNMA) offre ses services, à travers son réseau, constitué de Caisses Régionales de Mutualité Agricole (CRMA), et de Bureaux Locaux (BL), à une clientèle composée de la population agricole et rurale et des investisseurs dans le secteur agricole, dans les domaines des assurances des biens.