Espace Formation

La Politique de formation s’inscrit dans le cadre de l’encouragement consentis par la direction générale de la Mutualité Agricole envers l’ensemble de ses employés, un encouragement qui favorise l’identification des compétences, leurs développements et leurs épanouissements au niveau du savoir, de la prise en charge de leurs missions et de leurs adhésions aux principes du mutualisme, inscrite dans la stratégie de l’institution, la formation placée sous la responsabilité de Monsieur Le Directeur Général, est essentielle au fonctionnement actuel et futur car elle doit contribuer à sa rentabilité, à sa flexibilité et au développement des personnels

L’objectif est d’accroitre les compétences, et de participer à l’amélioration de la performance de l’institution, donc à son efficience économique,

L’encouragement et le développement continu des compétences  est une exigence permanente, qui permet l’adéquation de façon optimale entre les demandes individuelles des salariés et les objectifs et besoins identifiés par l’institution

La Mutualité Agricole possède un patrimoine de talents, de savoirs et d’expériences qu’elle s’applique à gérer par une juste rétribution et une affectation optimale de ce patrimoine

 

Accroître ce patrimoine et assurer sa pérennité, non seulement par la formation mais aussi par la mise en œuvre du transfert des savoir-faire et de l’expérience acquise

 

Nous tous devons admettre qu’actuellement avec l’avènement de l’économie numérique, aujourd'hui au cœur de la croissance et de la compétitivité des nations et des entreprises avec l’introduction des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et le renforcement de leur usage implique une transformation importante des modes d’organisation du travail

 

En effet, l’évolution de l’organisation du travail, consentis dans les secteurs à la pointe du progrès nécessite d’avantage un accompagnement du parcours professionnel par un plan de formation approprié car la compétence actuelle du travailleur ne sera sans doute plus suffisante si elle n’est pas entretenue